Comment Partager la 4G de son Smartphone à son Chromebook ?

Les frais de roaming dans l’Union Européenne, c’est fini. Ou presque.

À partir du 15 juin 2017, les frais d’itinérance seront abolis, pour autant que le téléphone soit utilisé à l’étranger de manière temporaire.

Il va donc bientôt être possible de profiter de sa 4G partout dans l’Union Européenne sans surcoût. Ce grand pas en avant est la conclusion d’une bataille menée depuis des années par le gouvernement européen, qui pousse depuis 2009 pour que les frais d’itinérance baissent au maximum.

Avec ces frais disparus, il va être très intéressant de pouvoir partager la connexion de son smartphone avec son ordinateur portable. En effet, même si on sait presque tout faire sur son téléphone, dans certains cas, il est beaucoup plus pratique de sortir son pc portable.

Taper de longs textes comme des mails ou des documents écrits et par exemple un domaine dans lequel l’ordinateur portable l’emporte largement. Mais également lire des vidéos ou de la musique, grâce au grand écran et aux haut-parleurs puissants.

Bref, quelle que soit la raison, si vous souhaitez partager la connexion de votre smartphone avec votre chromebook, voici comment faire.

Partager sa 4G avec son chromebook

Rendez-vous tout d’abord dans les paramètres de votre téléphone.

Paramètres smartphone

Ensuite, dans l’onglet “Sans fil et réseaux”, sélectionnez “Plus”.

Paramètres smartphone

Puis, “Partage de connexion”.

Partage de connexion

Vous voici maintenant dans le menu du partage de connexion.

Vous avez plusieurs choix pour partager la 4G de votre smartphone. Vous pouvez le faire par USB, par point d’accès wifi, et par Bluetooth.

Partage par point d’accès wifi

C’est la façon la plus courante de partager sa 4G. Ici, il est question de faire de son téléphone une sorte de mini modem wifi.

Il va donc falloir configurer ce mini modem wifi. Pour cela, il faut en premier lieu lui donner un nom.

Nom point d'accès wifi

Ensuite, il faut configurer sa sécurité afin que n’importe qui ne puisse pas s’y connecter et consommer toutes les données à votre place.

Entrez donc un mot de passe au format WPA2 PSK, si possible avec des majuscules ou des caractères spéciaux pour le rendre sécurisé au maximum.

Mot de passe point d'accès wifi

Enfin, sélectionnez la bande de votre point d’accès. 2,4 GHz est plus pratique si vous allez être proche de votre smartphone, et 5 GHz est plus adapté si vous comptez vous en éloigner de 15 à 30 mètres.

Bande du point d'accès wifi

Il ne vous reste plus qu’à valider vos entrées et à activer votre point d’accès.

Valider point d'accès mobile

Sur votre chromebook, repérez votre point d’accès dans les réseaux wifi qui sont à portée.

Point d'accès wifi depuis chromebook

Connectez-vous en entrant votre mot de passe.

Mot de passe point d'accès wifi

Puis profitez !

Profiter du point d'accès wifi

Partage par USB

On peut parfois préférer le partage par USB au partage par point d’accès. C’est par exemple le cas quand on souhaite partager le wifi de son smartphone avec celui de son ordinateur portable, car le mode par point d’accès ne permet de partager que les données mobiles.

Dans ce cas, il faut connecter son chromebook à son smartphone par USB. Ensuite, activer “Via USB” dans les paramètres de partage de connexion.

Partage de connexion via usb

Les avantages de l’absence de frais d’itinérance

Même si l’UE a récemment été sujette à de fortes critiques, force est de constater qu’elle offre de sacrés avantages. Désormais, en combinant l’Espace Schengen avec l’absence de frais d’itinérance, il va être possible pour n’importe quel habitant de l’UE d’y voyager en étant sûr de toujours disposer d’internet.

Devenu bien plus qu’un simple confort, internet est quasiment indispensable pour tout voyageur. Se repérer grâce à Google Maps, rester en contact avec ses proches grâce aux mails, aux chats et aux réseaux sociaux, consulter ses réservations d’hôtel,  ou trouver des activités touristiques et des restaurants à proximité sont désormais bien plus faciles grâce au web.

Il est important de savoir que la suppression de frais d’itinérance n’a lieu que dans certains cas. En effet, cette suppression pourrait donner lieu à des abus qui font peur aux opérateurs téléphoniques.

Pour éviter ces abus, le gouvernement européen a mis en place les règles suivantes. La suppression des frais d’itinérance ne se fait que dans le cas où l’utilisateur :

  • respecte sa limite de consommation
  • est dans l’espace géographique de l’Union Européenne
  • utilise ses données mobiles à l’étranger de façon temporaire

Ainsi, il n’est donc pas question de pouvoir dépasser sa limite de consommation tout en évitant des frais d’itinérance. Si vous dépassez votre limite lorsque vous êtes à l’étranger, vous devrez non seulement payer de quoi surpasser votre limite, mais également payer des frais d’itinérance supplémentaires.

Il n’est également pas question de pouvoir utiliser ses données mobiles à l’étranger de façon permanente. Ainsi, un utilisateur belge ne pourra pas par exemple acheter un abonnement en France (nettement moins cher qu’en Belgique), revenir dans son pays d’origine et y consommer ses données sans frais supplémentaire.

Ces règles sont-elles dommages et décevantes ? Un peu.

En effet, l’ouverture totale des frontières des données mobiles offrirait d’énormes opportunités aux opérateurs mobiles qui voudraient emporter de nouveaux marchés. Le marché français par exemple, un des leader européens en termes de compétition mobile, pourrait augmenter la compétition dans des pays où elle est très pauvre comme en Belgique.

Cependant, la suppression des frais d’itinérance dans l’Union Européenne est un très grand pas en avant dont on peut être fier. Que ce soit pour les vacances en famille, les voyages d’affaire ou le tourisme, les européens vont désormais pouvoir profiter de leurs données mobiles sans surcoût. Et partager ces précieuses données à leur chromebook si ils le désirent.

À propos de l'auteur

Robin Lespagnard

Créateur du site Chromebookeur, passionné par les nouvelles technologies et étudiant en E-Business.

Laisser un commentaire