Les 6 (vrais) Meilleurs Appareils Photo Compacts 2018 – Comparatif Complet

Après avoir passé en revue les 22 modèles les plus récents disponibles sur le marché, j’ai élu le meilleur appareil photo compact de l’année 2018 !

J’ai personnellement une préférence pour l’Olympus Tough TG-5, dont j’apprécie particulièrement la polyvalence et la qualité d’image, le tout dans un design franchement sympa.

Vous trouverez à la fin de cet article un guide d’achat qui vous permettra de déterminer quel modèle d’appareil photo compact est le plus adapté à vos besoins.

Meilleur milieu de gamme
Olympus Tough TG-5 Appareil Photo Numérique Rouge
Meilleur haut de gamme
Canon Powershot G1X Mark III Appareil Photo Compact Hybride 24.2 Mpix Noir
Olympus Tough TG-5
Canon Powershot G1 X Mark III
424,01 EUR
1 199,00 EUR
Meilleur milieu de gamme
Olympus Tough TG-5 Appareil Photo Numérique Rouge
Olympus Tough TG-5
424,01 EUR
Meilleur haut de gamme
Canon Powershot G1X Mark III Appareil Photo Compact Hybride 24.2 Mpix Noir
Canon Powershot G1 X Mark III
1 199,00 EUR
Pourquoi Faire Confiance à Notre Sélection ?
Les rédacteurs de Chromebookeur passent des centaines d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de recommander ceux qui ont le meilleur rapport qualité/prix. Nos choix sont faits de manière impartiale, et nous n’acceptons jamais de mettre en avant une marque plutôt qu’une autre. En savoir plus.

Les meilleurs appareils photo compacts pas chers

L’entrée de gamme des appareils photo compacts est actuellement en grande difficulté. En effet, de nos jours, les smartphones sont à même de les remplacer complètement, pour un prix souvent globalement inférieur et une qualité parfois bien meilleure.

C’est au niveau pratique que l’appareil photo devra donc se démarquer du smartphone, en proposant des options de connectivité avancées par exemple. Une companion app est un must à ce niveau, afin de pouvoir facilement partager ses photos.

Fujifilm XP130 : le meilleur pas cher

fujifilm xp130

Prix
No products found. No products found.
No products found.
Avantages
Prix abordable
Waterproof
Bonne ergonomie
Inconvénients
Qualité d’image satisfaisante sans plus

Le Fujifilm XP130 se démarque des compacts ordinaires par son look coloré et “tout-terrain” qui plaît dès le premier regard.

Sorti en ce début 2018, il consiste, plus qu’en un réel nouveau modèle, en une mise à jour du XP120, avec (enfin !) l’ajout du Bluetooth pour autoriser le transfert instantané de ses images sur tout autre appareil qui en dispose.

Bien qu’un peu moins compact et un peu plus lourd (207 grammes) que le WX220 qui suit dans cette sélection, il rentre facilement dans une poche

Le petit plus de cet appareil? Il a été pensé pour résister à une photographie en toute situation : il reste étanche jusqu’à une profondeur de 20 mètres, résiste au gel jusqu’à -10°C, est protégé contre l’infiltration de poussières et de sable, et survit aux chutes jusqu’à 1,75 mètres (si vous êtes basketteur, faites tout de même attention à ne pas le lâcher !)

Du coup, cela se ressent sur l’ergonomie, réellement adaptée à une utilisation tout terrain.

Ainsi, le zoom optique 5x est constitué de manière à ne pas saillir de l’appareil même en position de zoom maximal, afin de rester protégé des infiltrations d’eau et de poussière.

Un mécanisme de sécurité est disposé au niveau de l’emplacement du compartiment de la carte mémoire, et il est impossible d’actionner l’appareil tant qu’il n’est pas en position bloquée (ainsi vous êtes sûr que vous ne l’allumerez pas pour un magnifique shooting dans l’eau tant qu’il n’est pas hermétiquement fermé).

Enfin – surtout ! – tous les boutons sont disposés sur l’arrière et le côté droit de l’appareil, afin de permettre une configuration d’une seule main. Plus encore, ils sont tous suffisamment marqués et espacés pour vous permettre de vaquer entre les menus même sous l’eau ou avec des gants.

Par contre, même s’y on s’y attendait un peu avec un appareil waterproof, l’écran n’est pas tactile.

Au niveau de la qualité d’image, on obtient un rendu plutôt satisfaisant pour ce type d’appareil (les appareils waterproof n’ayant pas souvent un rendu exceptionnel, leur avantage se situant plutôt dans le fait qu’ils sont utilisables presque partout).

Même en situation “normale” (photos de vacances, etc.), le XP130 fait du bon boulot. Dans une bonne lumière, les couleurs restent brillantes et vivantes, sans être saturées. Dans une lumière moindre, en augmentant l’ISO, on obtient toutefois un rendu plus pictural, mais l’impression globale du détail reste.

L’appareil dispose de 7 niveau de sensibilité, du ISO 100 à l’ISO 6400, je vous recommande de ne pas dépasser le ISO 1600 si vous souhaitez garder un rendu réel et non pictural.

Même si la plupart des utilisateurs vont probablement se contenter de la reconnaissance automatique, le X30 dispose de 7 modes de prise de vue, tous facilement accessibles via le menu principal.

Avec ses 11 filtres et son mode panorama (pas des plus performants, mais on n’en demande pas plus à un appareil de cette gamme), vous avez de quoi vous amuser et prendre d’assez belles photos.

Sony Cybershot WX220 : un bon équilibre entre le ludique et la qualité d’image

Sony-Cybershot-WX220

Prix
189,00 EUR
Avantages
Connectivité WiFi et NFC
Filtres prédéfinis sympathiques
Qualité d'image très correcte
Inconvénients
Menu un peu fouillis

Le WX220 de Sony est un modèle assez classique, et somme toute plutôt simple. Mais malgré son prix réduit, il a beaucoup à offrir.

Le zoom x10, le capteur 18.2Mpx, le Wi-Fi et NFC dont il dispose font partie des caractéristiques qui permettent à certains appareils photo compacts de survivre à l’avènement des smartphones haut de gamme.

Il est un des modèles les plus compacts de Sony : à peu de choses près, il tient dans le creux de la main ! Par contre, il y a assez peu de commandes sur l’appareil lui-même, mais je trouve l’ergonomie bien pensée.

Par exemple, c’est via une petite roue autour du bouton “OK” qu’on peut naviguer dans les différentes options. Cela facilite grandement l’exploration des menus, qui peut devenir assez problématique avec les appareils photo compacts.

La présence du NFC ou du Wi-Fi est un vrai plus, et leur utilisation est on ne peut plus intuitive. On peut par exemple le coupler avec un smartphone et effectuer une exportation automatique des photos et vidéos.

L’application Sony dans ce domaine – PlayMemories – permet de compiler des albums et de les partager rapidement. Depuis la dernière mise à jour, l’app Android et iOS permettent entre autres de commander l’appareil photo à distance.

Vous vous en doutez, c’est particulièrement utile pour les photos de groupe !

La qualité d’image est très bonne, avec des couleurs vives et pleines de caractère, sans être trop saturées. Par contre, cette finesse en prend un coup en mode panorama, où l’ensemble paraît un peu plus délavé – mais bon, il y a une option panorama, c’est déjà très bien !

Depuis le petit OS de Sony, on a accès à une myriade de filtres instantanés. Si cette option est souvent très anecdotique, elle offre ici une vraie plus-value : je les trouve bien calibrés et pertinents.

Au final, le Sony WX220 propose beaucoup de fonctionnalités et ne sacrifie pas – trop – la qualité d’image. Une performance admirable pour Sony, puisque c’est, de fait, un des meilleurs rapports qualité-prix de ce comparatif !

Les meilleurs appareils photo compacts de milieu de gamme

A partir d’un certain prix, on dit adieu au plastique. On veut du métal, froid, et une sensation de solidité. Mais c’est aussi dans cette catégorie que l’on va pouvoir se spécialiser un peu. Meilleure caméra ? Meilleur zoom ? Des vidéos à 4K? Des capteurs 1”?

Forcément, c’est l’aspect “compact” qui va en souffrir, mais on n’est pas à 30 grammes près.

Olympus Tough TG-5 : le meilleur milieu de gamme

Olympus Tough TG-5

Prix
424,01 EUR
Avantages
Très bonne qualité d'image
Ecran anti-buée
Vidéo 4K/UHD
Inconvénients
Absence d’un mode manuel complet

Vous connaissez la célèbre gamme Tough! ? Le TG-5, sorti en juin 2017, en est la dernière version, et il a franchement de quoi séduire !

Cette fois, la gamme associe son format poche ultra robuste et étanche à une qualité d’image surprenante, et toute une série d’améliorations considérables, comme l’arrivée d’un nouveau processeur, d’un double vitrage anti-buée, d’un mode Pro Capture et, last but not least, il est le premier compact étanche à prendre en charge la définition 4K/UHD pour les vidéos.

Côté design et ergonomie, on se retrouve face à un appareil visiblement robuste (les deux vis apparentent assurent à ce niveau une certaine résistance). Décliné en noir et en rouge (personnellement c’est dans cette version que je lui trouve le plus de charme), il est facile à prendre en main, avec sa poignée qui épouse la forme de l’objectif.

On retrouve à l’arrière de l’appareil une molette de sélection de modes (avec un accès rapide au mode vidéo, par exemple). Sur le capot, une seconde molette permet quant à elle de modifier l’ouverture, la correction d’exposition, ou encore le choix de sous-mode.

L’écran, lui, n’est ni tactile ni orientable, mais il a le gros avantage d’être doublé anti-buée, ce qui permet un transfert de l’appareil entre des conditions extrêmement différentes et une utilisation possible même dans un environnement humide.

Niveau connectique, la gamme Tough troque l’USB mini-B pour l’USB micro-B, ce qui le rend donc compatible à une bien plus large sélection de smartphones. On y retrouve également le GPS et le WiFi, permettant un transfert rapide des images via l’application dédiée OI.Share.

Enfin, en réel baroudeur, il s’accompagne, avec son capteur d’environnement, de toutes les options utiles telles que le thermomètre, la boussole, le manomètre, l’indicateur de niveau, le profondimètre et l’altimètre.

Le TG-5 est muni, comme je vous l’ai annoncé, d’un nouveau processeur : le Truepic VIII. La latence et la vitesse de l’autofocus s’en retrouvent franchement améliorés, et cela permet enfin de bénéficier du mode rafale au format RAW.

Tout cela se fait bien entendu ressentir sur la qualité d’image. Grâce à son algorithme de traitement de l’image amélioré, le processeur offre une très haute résolution dans les zones de faible contraste, même en cas de faible sensibilité ISO.

La sensibilité s’étend de 100 à 12800 ISO, mais le grain apparaît petit à petit à partir de 1600 ISO. Ce n’est cependant qu’à 3200 ISO qu’on remarque une désaturation des couleurs.

Au niveau des modes fournis par l’appareil, je tiens particulièrement à souligner le mode Microscope, qui permet de capturer des images de sujets très petits à seulement 1 cm de distance, et toujours avec un rendu et une netteté époustouflants.

Le mode Pro Capture, lui, est un mode de prise de vue qui enregistre un certain nombre d’images avant et après que le déclencheur ne soit complètement enfoncé, ce qui permet au final d’obtenir exactement la prise de vue souhaitée.

Enfin, sur ce modèle, l’étanchéité est assurée jusqu’à 45 mètres de profondeur, et des modes spéciaux comme le mode sous-marin grand angle en font un must pour les adeptes de plongées qui voudraient immortaliser leur expérience.

Panasonic Lumix TZ200 : la puissance du zoom

Panasonic Lumix TZ200

Prix
700,00 EUR
Avantages
Zoom 15x
Service title
Vidéo 4K/UHD
Inconvénients
Manque de luminosité de l’objectif

 

 

La gamme Lumix de Panasonic me semble très bien placée pour survivre dans ce marché ultra-compétitif. Entre l’hybride et le compact, le TZ200 dispose de fonctionnalités très intéressantes, notamment, à nouveau, à travers la capture de vidéos 4K.

Malgré un zoom extrêmement puissant (15x), cet appareil reste fort compact. Il n’est peut-être plus possible de le glisser dans une poche, mais il tiendra facilement dans votre sac sans vous sembler encombrant.

Le design très élégant (c’est une sorte de constante chez Lumix) offre directement un sentiment de solidité et de confort. Il est par ailleurs doté d’un grip à l’avant et au niveau du pouce, qui garantit une meilleure prise en main.

L’écran, bien qu’il ne soit pas orientable, est, cette fois, doté de fonctionnalités tactiles. L’interface proposée est celle qui a été déployée pour les hybrides de la gamme, et elle est fort intuitive : comme sur un smartphone, on peut juste désigner la zone à mettre en valeur, et c’est plié !

Le seul hic : plusieurs touches tactiles encombrent inutilement la visée. Elles sont désactivables mais j’aurais préféré avoir une vision épurée par défaut.

Sur le haut de l’appareil, on retrouve la molette des modes, la molette de réglage de l’ouverture ou de la vitesse et la commande de zoom. C’est un vrai atout d’avoir accès de nombreuses options depuis des boutons physiques – plutôt que de naviguer dans d’interminables menus.

J’apprécie également la présence d’un EVF. C’est la petite loupe qui permet d’économiser de la batterie en passant par un oeil de boeuf à l’ancienne plutôt que par l’écran. Ça permet aussi d’avoir une utilisation plus “organique” de l’appareil photo, à l’ancienne !

Au niveau de la connectique, il est possible de recharger l’appareil via son port USB, ce qui évite de devoir se balader avec son chargeur de batterie.

Le WiFi et le Bluetooth sont au rendez-vous, et l’application mobile Panasonic Image App se révèle utile. Par contre, il ne dispose pas du NFC, ce qui est un peu dommage pour la rapidité de connexion.

Son autonomie est en revanche un peu plus longue que ses concurrents, avec une batterie censée tenir 300 photos – contre environ 220 pour les produits d’entrée de gamme.

Un des grands atouts de cet appareil photo, c’est bien sûr la lentille. Ce dont il faut parler pour se faire une bonne idée de ce modèle, c’est donc de la qualité d’image.

Le capteur fait 1 pouce : c’est très admirable pour ce type de produit. Malgré tout, on retrouve dans ce modèle les limitations communes aux appareils photo compacts.

Il est possible de monter en sensibilité jusqu’à 1600 ISO en conservant un rendu de détail très correct, avec des couleurs vives et une netteté très satisfaisante. Mais au-delà, le grain commence à être légèrement apparent, même s’il reste encore bon à 3200 ISO. A 6400 par contre, le bruit devient véritablement gênant. Autant vous dire que le mode étendu à 25600 ISO proposé par l’appareil sera plus que rarement utilisé !

Le zoom est une des grandes forces de ce modèle. L’image conserve une qualité exceptionnelle même au maximum. Par contre, il comporte un gros défaut : son ouverture manque de luminosité, et il est donc difficile d’obtenir un arrière-plan très flou.

Enfin, il permet, comme l’Olympus Tough TG-5, d’enregistrer des vidéos 4K UHD avec une qualité qui mérite d’être soulignée. Malheureusement, on ne peut pas y brancher un micro. Il faut donc s’appuyer sur celui qui est intégré à l’appareil, et qui n’est pas non plus exceptionnel : dommage !

Ce que j’en conclus : un zoom si puissant sur un petit appareil est une particularité attrayante. La qualité de la construction en métal et les bonnes options de paramétrage en font un modèle compétitif et agréable à utiliser !

Les meilleurs appareils photo compacts haut de gamme

Bien qu’ils fassent partie des appareils photo compacts, ils rivalisent sans peine avec des appareils hybrides ou reflex, pourtant vendus presque au même prix… Meilleurs appareils toute catégorie ? Ce n’est pas impossible.

Canon Powershot G1 X Mark III : le meilleur haut de gamme

Canon G1 X Mark III

Prix
1 199,00 EUR
Avantages
Compacité
Qualité d’image
Réactivité
Inconvénients
Pas de vidéo 4K/UHD

Le Canon Powershot G1 X Mark III constitue une révolution dans le marché des compacts professionnel, car il est l’un des seuls à allier capteur APS-C et zoom. Et si son prix le rapproche de la gamme des reflex, il a sur cette dernière l’avantage d’être bien plus compact.

Esthétiquement, cet appareil fait penser aux mini reflex, avec un viseur proéminent et une petite poignée. Son design ergonomique est d’ailleurs inspiré de la gamme EOS, mais il est bien plus léger que ces derniers.

Sa fabrication est de qualité, étudiée pour une résistance à la poussière et à l’humidité.

L’écran tactile est orientable, précis et efficace : il permet une navigation aisée dans les menus et l’on peut facilement sélectionner une zone de mise au point d’un simple effleurement.

Deux molettes sont présentes, sur le dessus et à l’arrière de l’appareil, offrant l’avantage d’être entièrement personnalisables : à vous la liberté de créer le compact 100% adapté à vos besoins !

Niveau connectique, on retrouve une nouvelle fois la possibilité d’effectuer une recharge via prise USB (toujours pratique quand on veut voyager léger !). L’appareil dispose également d’une prise HDMI, d’une prise télécommande, du WiFi, du Bluetooth et du NFC. Autant vous dire que vous êtes paré pour un partage facile et rapide de vos fichiers !

Le G1 X Mark III dispose par ailleurs de l’autofocus Dual AF Pixel et du processeur Digic 7, une combinaison lui permettant une excellente réactivité de la mise au point. D’ailleurs, avec le stabilisateur d’image, celle-ci reste nette, même avec une prise de vue en mouvement.

La qualité d’image, elle, est assurée par la combinaison capteur CMOS APS-C et zoom optique 3x que je vous exposais plus haut. L’image obtenue est entièrement nette, détaillée et colorée.

A nouveau, au niveau de la sensibilité, je déconseille une utilisation supérieure à 1600 ISO, au-delà de laquelle les détails s’amenuisent et le grain apparaît peu à peu. Il n’en reste pas moins que le G1 X Mark III tient tout à fait la route face aux appareils reflex, notamment grâce à la précision de son zoom (là où l’utilisateur d’un reflex devra investir dans un objectif performant - et souvent coûteux - ce compact a l’avantage de coupler gros capteur et zoom puissant).

Par contre, s’il y a un point où le G1 X Mark III déçoit, c’est concernant la vidéo : il ne propose pas la 4K/UHD, mais se contente du Full HD 60. Du coup, autre preuve que ce n’était pas la préoccupation majeure du fabricant, l’appareil ne dispose ni de prise micro ni de prise casque. Dans cette gamme de prix, c’est assez inhabituel.

Conclusion : tout en restant simple d’utilisation, le Canon PowerShot G1X Mark III effectue la prouesse de combiner compacité, capteur APS-C et zoom. Il est, selon moi, idéal pour les photographes à la recherche d'un appareil multifonction pouvant remplacer leur reflex sans perte de qualité d’image qui leur permettra de voyager léger.

Sony RX100 VI : une mise au point rapide et efficace

Sony RX100VI

Prix
1 299,00 EUR
Avantages
Compacité
Réactivité
Ecran orientable
Qualité d’image
Inconvénients
Ergonomie peu conviviale
Pas de prise son

Le Sony RX100 VI est issu d’une gamme dans laquelle la marque s’est forgée une réputation, proposant des produits alliant performance et qualité dans ce secteur du compact trop souvent considéré comme principalement peuplé d'amateurs peu exigeants.

Compact, il rentre aisément dans n’importe quelle poche. Par contre, il s’agit du modèle de ma sélection dont la prise en main est sans doute la moins agréable.

En effet, on constate tout d’abord l’absence de grip, et le pavé à l’arrière est bien trop petit que pour garantir une prise du pouce confortable et sécurisée.

Par ailleurs, si ce modèle, par rapport aux précédents de la gamme, s’est doté d’un écran tactile, il n’en possède pas moins une multitude de touches de raccourcis. Nombreuses et très proches les unes des autres, elles n’en sont que plus difficiles à manier (à moins peut-être d’avoir de longs ongles manucurés ?)

L’écran, lui, a l’avantage d’être orientable à 180° vers le haut et 90° vers le bas. Mais son interface est fort chargée, alors qu’on ne peut même pas l’utiliser pour une navigation entre les menus (cela passe par les boutons physiques).

Et même avec l’écran paramétrable “Mon menu” et la possibilité de personnaliser les touches de raccourcis, la navigation reste complexe. A nouveau, un effort sur l’ergonomie et la convivialité de l’appareil aurait été le bienvenu…

Niveau connectique, on retrouve un modèle rechargeable via USB, dont j’ai déjà souligné le côté pratique en voyage. Il dispose des traditionnels (dans cette gamme) Wifi, Bluetooth et NFC. Il existe également la possibilité de paramétrer la connexion avec un smartphone via un code QR.

La réactivité de l’appareil est sans doute ce qui a fait sa réputation : Sony avance une mise au point de 0,03 secondes. Je ne suis pas sûre que cette durée soit exacte, particulièrement en basse lumière, mais il est certain que le RX100 VI en a sous le capot et qu’il vous éblouira par sa rapidité.

Niveau sensibilité, il affiche une plage allant de 80 à 25600 ISO en mode étendu. Et là, surprise !, on peut monter jusqu’à 3200 ISO avant de rencontrer des bruits, et on peut pousser au-delà de 6400 ISO sans que cela n'entache la dynamique des images et la saturation des couleurs.

Tout cela, évidemment, est permis - entre autres - grâce à sa plage focale large, son excellent zoom de 24 – 200 mm, son capteur CMO de type 1.0 et sa mise au point automatique à détection de phase.

Enfin, avec la vidéo on revient ici à un modèle qui supporte le 4K/UHD, avec une stabilisation très efficace même à main levée. L’enregistrement du son, lui, se révèle étonnamment de bonne qualité pour un appareil de ce type - mais à nouveau, l’absence de prise micro se fait sentir.

Au final, on retrouve de l’excellent comme du plus mauvais dans ce modèle. On retiendra la qualité d’image, que ce soit dans la photo ou la vidéo, et la performance de l’autofocus. En revanche, il présente nettement des défauts d’ergonomie qui en font un appareil moyennement convivial.

Les produits de ma sélection en promo pour l'instant

Comment choisir votre appareil photo compact ?

Alors… Par où commencer. Le monde de la photographie est vraiment, vraiment compliqué à aborder pour un amateur.

Un appareil compact est, par définition, léger, facile à manipuler et à transporter. On en trouve de tous types, disposant pour la plupart d’assistants à la prise de vue de plus en plus complets, tels que la reconnaissance des visages ou la détection automatique des scènes, ou des options incroyables comme un capteur GPS.

Et avec le mode automatique, ils sont plus faciles à utiliser...tout en offrant quand même un panel plus vaste en termes de réglages avancés… Bref, c’est tout de même mieux qu’un smartphone !

L’idée, donc, c’est de ne pas tomber dans le panneau, et de céder trop vite à un modèle ou l’autre. Alors, avant de se lancer dans un achat, il faut prendre en compte certains points importants.

La portabilité

Les appareils photo compact s’étendent d’une taille mini qu’on peut aisément glisser dans la poche à des tailles plus larges, qu'on rangera plutôt dans un sac.

Généralement, ils pèsent moins de 400 grammes, et la lentille (idéalement) occupe une grande partie de l’avant de l’appareil.

Le capteur

Surprise : la valeur en Mpx (Mégapixel) n’est pas la plus importante ! Au contraire.

Quand un fabricant fourre trop de mégapixels dans un petit appareil photo, les images peuvent souffrir de bruit et de grains, parce que beaucoup d’information ont été capturées dans un tout petit espace.

Le vrai critère, c’est le capteur. Un capteur d’appareil photo numérique, en gros, c’est comme sa pellicule.

Quand on prend une photo, le capteur est exposé à la lumière et ses composants enregistrent ce qu’ils voient. Il y a autant de types de capteurs que de marques, et de gammes.

La taille de ce capteur, en revanche, a toujours son importance : plus il est grand, plus il a de l’espace pour capter l’information.

Cette taille est exprimée en millimètres ou en fraction de pouces (un capteur de 1/2,5 pouces est plus petit qu’un capteur 1/1,6 pouces).

C’est là qu’on comprend les limitations d’un appareil photo compact : la taille du capteur est forcément limitée.

Le zoom

En grande majorité, les appareils photo compacts se contentent d’un zoom de 5 à 20x, mais il existe aussi certains modèles experts qui proposent d’agrandir l’image jusqu’à 50x.

Préférez toujours le zoom optique au zoom numérique, afin de ne pas dégrader l’image ! Si vous vous décidez pour un appareil doté d’un zoom puissant, assurez-vous que l’appareil dispose d’un bon stabilisateur optique ou mécanique, sinon vous prenez le risque d’obtenir des photos floues.

La focale

Au-delà du rapport de grossissement, portez une attention toute particulière à la plage focale couverte par l’objectif, et principalement la focale minimale.

À noter qu’une focale mini de 28 mm ou moins permet de bénéficier d’un grand angle, ce qui s’avère des plus pratiques pour photographier des paysages ou des groupes de plusieurs personnes.

La sensibilité

Plus la sensibilité est élevée, plus l’appareil est en mesure de prendre des photos dans des lieux pauvres en lumière.

Les appareils compacts affichent aujourd’hui des sensibilités allant jusqu’à 6 400 voire 12 800 ISO (ou 25 600 pour certains compacts experts). Mais qui dit haute sensibilité dit “bruit” sur l’image. Pour pallier ce problème, les appareils intègrent des réducteurs de bruit, qui ont la fâcheuse tendance de dénaturer un peu les détails.

La réactivité

On est d’accord, un appareil doit être rapide, tant à l’allumage qu’au déclenchement, sinon on rencontre quelques problèmes, surtout pour photographier les sujets en mouvement. Il faut également tenir compte du délai entre deux prises de vue.

Si vous ne savez pas trop la réactivité de votre appareil, testez le mode rafale, vous serez vite fixés !

Les fonctionnalités

Un appareil photo compact comporte, en toute logique, moins de fonctionnalités qu’un hybride ou un reflex. Mais il n’en demeure pas moins bon, ou simplement plus facile à manipuler !

Avant toute chose, il vous faudra vérifier que les fonctionnalités que vous serez sûr d’utiliser sont disponibles, que ce soit le mode vidéo HD, la prise de vue en rafale, le GPS ou le mode manuel avancé.

Pour les plus mordus : visez plutôt les compacts experts qui proposent certaines fonctionnalités complémentaires et permettent d’accéder à des réglages manuels, comme avec des appareils de plus grande taille !

L’écran

On sait qu’un compact a vocation d’être le plus “petit” possible, mais optez tout de même pour un appareil avec un écran suffisamment grand. Vous pourrez ainsi prendre vos clichés et naviguer dans les menus avec beaucoup plus de facilité.

Comme pour tout écran, vous devez prêter attention à la résolution de celui-ci, ainsi qu’à son contraste et à sa capacité à limiter l’apparition de reflets.

Pour le reste, c’est vous qui voyez ce qui vous plaît le plus : orientable horizontalement et verticalement, tactile, avec viseur.

L’EVF

On a tendance à dire que l’EVF est un truc de hipster. Il s’agit de la prise de vue via un petit miroir (à l’ancienne, on ferme un oeil, et on prend la photo).

Mais ça a son intérêt : d’abord, tous les écrans LCD d’appareils photo ne sont pas assez lumineux pour être bien lisibles en plein soleil. En plus, ça économise la batterie.

La connectivité

Enfin, il y a la question du WiFi, du Bluetooth et des puces NFC. C’est une bonne idée si vous voulez partager vos photos rapidement, et la plupart des appareils en sont maintenant dotés.

Avec certains appareils, on peut même transférer ses photos sur son ordinateur ou vers un espace de stockage en ligne (cloud) ou l’envoyer directement vers une imprimante ou sur un téléviseur connecté au même réseau.

Il est aussi possible d’envoyer ses photos directement depuis son appareil photo par e-mail ou de le poster sur les réseaux sociaux. Et, pour les plus “high tech”, certains modèles proposent même un navigateur pour réaliser des recherches sur Internet depuis l’écran de son appareil photo.

Ceci étant dit, le NFC n’est pas non plus primordial : la connectivité via le WiFi ou le Bluetooth prend certes quelques secondes de plus, mais le transfert de photos n’est généralement pas une urgence absolue !

Le type d’alimentation

La plupart des appareils intègrent désormais une batterie rechargeable, ce qui est tout de même plus pratique et économique que les piles !

Par contre, pour éviter de se retrouver à court de batterie en pleine série de clichés, mieux vaut envisager l’acquisition d’une seconde batterie et un chargeur indépendant.

À propos de l'auteur

Nicolas Orengo

Passionné par les nouvelles technologies, le logiciel libre et la politique du net, je suis toujours à la recherche des innovations qui vont améliorer et libérer notre expérience d'utilisateur.
Je suis convaincu que les nouveaux matériaux et logiques d'utilisation peuvent nous permettre de construire un monde de l'informatique durable et indépendant, au niveau du hardware comme du software.

  • Bonjour,

    Je vais bientôt acheter mon premier appareil photo (Yes!!). J’hésite entre le TZ100 et le RX100 III. Le zoom x10 du TZ100 contre x3 me fait énormément réfléchir, est-ce vraiment vital d’avoir un gros zoom ? Puis-je avoir ton avis ?

    Merci d’avance
    ML

    • Salut Michael,

      Tout dépend de l’utilisation que tu vas en avoir. Un zoom important comme un x10 est utile pour des photographies d’animaux comme des oiseaux, mais inutile pour des portraits. C’est à toi de voir si dans ton cas, un x10 est indispensable ou non.

  • Bonjour

    Je cherche un apn compact ayant pour priorité la qualité vidéo : 50.60 p.

    Pour un budget entre 200 et 400e , quelles sont les apn compact que vous me conseillez. Mes remerciements.

  • Bonjour,
    Dans les nombreux tests qu’on trouve sur Internet, on parle rarement du mode de charge des batteries (usb/secteur ou chargeur/secteur. Quel est donc l’intérêt de vendre un appareil sans chargeur et dont on ne peut recharger l’unique batterie qu’en l’immobilisant ? C’est incompréhensible voire inacceptable. Comme l’autonomie est trop faible pour la plupart des compacts, comment faire si on arrive en milieu de journée et que la batterie est vide ? Même si vous avez plusieurs batteries de rechange, comment les recharger en fin de journée ? Je préfère acheter un ou deux chargeur supplémentaires pour pouvoir recharger plusieurs batteries simultanément que de devoir immobiliser mon appareil et ne plus pouvoir prendre de photos pendant la charge.

  • Moi j’ai un NIKON, qui va bien mais bien souvent en intérieur voir même en paysage l’objectif du compact fait qu’il manque un peu de visibilité a gauche ou droite, j’avais avant un Olympus qui avait une fonction qui consiste à laisser le doigt sur le déclencheur et je pouvais balayer un peu et l’appareil directement avec un programme interne superposait les photos ainsi faites pour retenir une non en panorama mais en photo normal retouche automatiquement, je voudrais retrouver un appareil comme cela dans un bidet de 500 a 1000 euros et éviter d’acheter un réflex avec sa panoplie d’objectif, donc je suppose qu’il doit être a la fois grand angle pour voir large et s’il pouvait aussi avoir un téléobjectif de qualité et performant alors ce serait le top avez vous une idée de ce qui serait ce graal, merci

  • bonjour,je viens de renvoyer mon canon G7x mark II qui a eu un probleme mecanique et qu’on me rembourse, et donc je cherche un autre compact expert, plutot avec un bon zoom et une belle image car celles du Canon étaient fades .J’hésite entre une Tz100 (j ai eu un tz10!!) et un sony rx100,ou un autre,qui soit pratique car je l’emporte dans ma poche quand je pars en montagne.(mon reflex est trop lourd)!
    Merci pour vos articles ,trés sympas

    • j ai eu un sony HX 9o V dont j etais tres contente ! je l ai hélas perdu et ai repris un Hx 20 V( vu mes moyens financiers ! J ai tjs ete tres contente de sony ( moins de ce dernier ) car le probleme est que la roulette de choix de prise de vue tourne « sot » et deconne ! De plus j ai une partie du coin bas ecran noir !

      je voudrais racheter un sony le RX 100 me semble depasse(( 2012?014?) ! le RX 100m4 ou 5 sont trop chers pour moi , leurs performance sontterribles …. mais qu acheter ????? qui monte assez haut dans les asa et avec objectif 1:8

  • Bonjour j’avais un olympus sh 50 mais qui hélas à des tâches lorsque je zoome.

    J’adore prendre des macros et des paysages, du mouvement aussi (Mais là je ne suis pas douée ou cet appareil n’est pas performant).

    Bref je voudrais un appareil photos si possible compact où compact expert pas lourds ni encombrant, sans viseur, car je porte des lunettes. Mon budget est d’environ + – 500 euros.

    Les photos que je prenais avec l’Olympus étaient très correctes même en macro.

    Merci de vos conseils .

    Christine

  • Coucou ,
    d’abord merci pour vos conseils .sinon j’avais déjà un bridge par le passé (sony )et aujourd’hui , je me tate , compacte ou bridge / reflex ? j’ai un budget de 400 euro …que me conseillez vous ?c’est plus pour les photos des enfants et vacances …merciiii

  • Bonjour,
    Je recherche un bon appareil compact pour photographier/filmer pour souvenir concerts. Que pouvez-vous me conseiller ?
    Merci,
    Virginie

  • Bonjour,
    J’avais un appareil photo LUMIX DMC TZ depuis 7/8 ans 10 mais il ne fonctionne plus, il faisait de belles photos de vacances et même de petites vidéos, j’aimais le fonctionnement simple avec la petite molette. Dans les 250 euros que me conseillez-vous ? je ne suis pas professionnelle c’est juste pour les vacances.
    J’attends vos conseils et je vous remercie
    Cordialement

  • bonjour
    perso si je prend un compact c est pour l apporter partout et ne pas avoir a apporter ma valise d objectifs donc pour moi le sony n est pas le plus complet puisqu il n a presque pas de zoom et donc je ne peux l utiliser partout
    c est bien domage

    • Bonjour sro,

      Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. Je ne suis pas sûr d’avoir compris ton message; les compacts se définissent par le fait qu’on ne peut pas y ajouter de lentille. Et le zoom physique est forcément assez limité sur les compacts, mais ce n’est pas leur aspect principal – forcément. Il est en général limité à x10 maximum – pour le Lumix – et le zoom numérique complémentaire réduit considérablement le nombre de Mpx.

      Quand je dis qu’il est complet, c’est pour les fonctionnalités périphériques, notamment les options de partage. Si tu veux un appareil photo avec un bon zoom qui n’a pas forcément besoin d’objectif, tu pourrais davantage trouver ton bonheur dans mon article sur les appareils photo hybrides, je pense – ou dans le milieu/haut de gamme de la sélection des compacts !

      J’espère avoir pu t’aider 😉

      • Je viens d acheter un compact Panasonic Lumix TZ90….le zoom optique est un x30…il est très compact….et il répond à une majorité de situations à photographier…excellent appareil monsieur tout le monde un peu exigeant…. Merci pour vos comparatifs

  • Le problème de ne s’intéresser qu’aux modèles les plus récents, c’est qu’on oublie des modèles excellents sortis plus tôt et toujours très bons (pour ne pas dire toujours meilleurs que les plus récents), comme le LX100 de Panasonic ou les RX100 de génération précédente notamment le RX100 III.
    « l’EVF, il s’agit de la prise de vue via un petit miroir », non, via un petit écran fourré dans un viseur oculaire 😉 ça a son importance car du coup ça n’économise pas vraiment la batterie.
    L’engouement des smartphones est encore plus hipster à mon sens, globalement ce sont les smartphones qui sont plus chers que les compacts de base qui ont un capteur au moins aussi grand (1/2.3 ») et eux ont au moins l’avantage de disposer d’un zoom optique, ce que les smartphones ne proposent quasiment jamais. Comme tu le dis, l’idée c’est de ne pas se faire avoir, un compact à 50€ sort des images de même qualité que les meilleurs smartphones, les smartphones ont juste des traitements par défaut plus flatteurs et pour pouvoir mettre des capteurs de la taille de ceux des compacts experts dans un smartphone il faudrait les faire aux dimensions d’un ipad :p déjà ceux de maintenant sont plus lourds et presque plus encombrants qu’un compact de base.

    • Salut Alex !
      Je garde toujours un oeil sur les modèles plus anciens, effectivement. Mais comme tu peux le constater, l’article était déjà assez long comme ça, haha !
      Merci pour ta correction sur l’EVF. E étant « Electronic », c’est le ViewFinder tout court qui utilisait un miroir, sur les polaroïds notamment.
      Je suis d’accord avec ce que tu dis sur les smartphones; mais il faut bien admettre que l’argument ne fait pas le poids pour la plupart des gens. D’autant qu’outre le zoom optique – qui apparaît peu à peu avec les modules amovibles comme sur le nouveau Motorola – certains appareils photos compacts, qui ne font bien sûr pas partie de ce comparatif, ont une qualité d’image un peu inférieure à celle d’autres smartphones.
      Sans être fan d’Apple, il faut admettre que depuis un ou deux ans les iPhones prennent de très, très belles photos. Mais bon. Ce sera forcément une autre expérience d’utilisateur.

  • ok pour le test mais les compacts à un peu plus de 200/250 euros, ils sont où?Pour ceux qui ont des moyens limités il serait bon de présenter au moins un appareil avec les fonctions basiques mais néanmoins sérieuses merci

    • Bonjour Alain,
      Merci de l’avoir pointé, effectivement il y a une différence un peu trop grande entre certains produits d’entrée et de milieu de gamme. C’est un peu compliqué parce que mon critère de sélection principal, c’est le rapport qualité-prix. Il y a des budgets où, dans certaines catégories, les modèles perdent de leur valeur.
      Je vous donne un exemple. Dans votre budget, j’avais relevé le Canon SX420 IS, autour de 250€, qui est vraiment pas mal. C’est même un des meilleurs dans cette tranche de prix. Mais ce que j’ai découvert, c’est qu’en-dessous d’un certain budget – au moins 450€ – l’augmentation du prix ne garantit pas la qualité de la prise de vue, et c’est dommage. Bien qu’il fasse partie de la – très bonne – gamme Powershot, la capture vidéo n’est qu’en HD, et le grain devient apparent au-delà de 1900 ISO seulement.
      https://www.amazon.fr/Canon-SX420-BK-EU23-Num%C3%A9rique/dp/B01AI1M4S6/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8&tag=chromebookeur-21

      Et si l’on veut mieux et qu’on creuse un peu, on arrive à trouver une qualité d’image vraiment satisfaisante à partir de 400-500€ environ, donc dans la catégorie milieu de gamme.
      Tout dépend de ce que l’on cherche, en fait. Dans la catégorie des appareils photo compacts, c’est un peu plus délicat qu’ailleurs : il faut débourser plus d’argent pour avoir un appareil à la fois petit et efficace. Ce qui vous conviendrait davantage, à mon avis, ce sont les appareils photos hybrides : et ça tombe bien je suis en train de boucler un article sur le sujet. Je poste le lien en commentaire dès qu’il est prêt 🙂

  • >