Chrome OS vs. Windows 10 S : Déjà la Bataille pour la Rentrée des Classes !

Nous en avons parlé dans un article précédent : Windows est en train de faire de grands pas en avant pour concurrencer Google et ses Chromebooks dans les classes. Avec une nouvelle armée de PC très performants, Microsoft fait son entrée sur le marché scolaire.

Voici donc un comparatif entre ces deux géants sur quelques points stratégiques.

Du côté des applications

Chez Windows

Windows 10 S aura accès au Windows Store et à ses applications. On ignore encore lesquelles seront compatibles avec le système 10 S. C’est aux développeurs de faire le travail nécessaire.

Ce qu’on sait, c’est que Microsoft ne s’attaquerait pas au marché scolaire sans un plan stratégique solide.

Le géant américain a déjà créé quelques produits comme OneNote et Google Classroom, qui sont compatibles, mais vous devez toujours avoir un compte GSuite et ensuite vous pouvez gérer différentes plateformes, ce qui peut vite vous donner des migraines.

Pour l’instant, la suite Office 365 n’est pas disponible sur l’app store, mais Microsoft a affirmé que ce serait le cas bientôt.

Chez Google

Parlons maintenant de Chrome OS. Les Chromebooks et Google Classroom ne sont peut-être pas interdépendants, mais ils « marchent main dans la main ». Même si les produits de Google Classroom sont disponibles sur de nombreuses plateformes, les bases sont tout de même liées à Google, comme Drive, Sheets et Gmail.

De même, ces applications sont bâties dans Chrome OS. Le Chrome Web Store contient déjà une grande majorité des applications créées pour les enseignants et éducateurs, puisqu’elles ont été créées pour Google Classroom en ayant Chrome et Chrome OS en tête.

Et les applications Android dans tout ça ?

Parlons maintenant des applications Android. On attend toujours le Play Store, mais Android existe déjà dans les systèmes scolaires et fonctionne très bien avec Google Classroom.

Même si le marché mobile OS a diminué à moins de 1% des appareils sur le marché éducatif américain, Google l’a rendu très facile à gérer via une console d’administration intégrée.

Cette console permet aux administrateurs de gérer les applications pour les Chromebooks, tout comme les appareils Android, à un seul endroit : 2 systèmes d’exploitation, 1 seul tableau de bord, 1 prise de tête en moins !

Du côté des ordinateurs

On pense bien évidemment au prix des appareils et Windows a annoncé un ordinateur à 189$ durant sa conférence. Et c’est là que les choses se compliquent. Oui, il y a des appareils disponibles dès maintenant avec Windows 10, mais pas Windows 10 S.

Le 10 S, ce sera pour un futur proche. Et là on pense au HP ProBook 11×360 EE convertible, affiché à 299$, mais qui n’est toujours pas en vente.

Pour les appareils dispos, on peut s’intéresser à un convertible 11 pouces avec 2GB de RAM, 64GB de stockage, le processeur N3350, pour un total de 418$. Ce qui est un peu cher pour un appareil destiné au marché éducatif.

L’ordinateur en directe concurrence à ce HP est le Acer Chromebook 11 Spin qui est vendu à 400$ et qui comporte 4GB de RAM, le même processeur N3350 et 43GB de stockage.

Les 2 appareils présentent les mêmes caractéristiques, mais tandis que le HP a un peu plus de capacité de stockage, sacrifier la RAM n’est peut-être pas au goût de tout le monde, car 2GB n’est clairement pas suffisant.

La conclusion

Les 2 appareils mentionnés ci-dessus présentent tous deux des avantages et des inconvénients, mais aucun ne contient tout ce qu’on pourrait souhaiter.

Microsoft tente d’égaler Google sur le marché scolaire, mais est-ce que l’entreprise américaine a ce qu’il faut pour y parvenir ?

Google a créé un écosystème de A à Z autour de ses produits scolaires et a déployé en même temps ses Chromebooks dans les écoles. D’ailleurs, pour 10$, les éducateurs peuvent obtenir un certificat sur les fondamentaux de Google Classroom. Un soutien de plus de la part de Google.

Qu’a Microsoft à offrir de son côté ? Où est le soutien aux éducateurs ? A quoi ressemble la console de gestion ? Microsoft doit se positionner clairement dans les prochaines semaines, sans quoi la rentrée des classes basculera une fois de plus du côté de Google.

L’écrasante domination de Google

Des chiffres impressionnants

Le géant américain affiche des chiffres impressionnants et écrasants dans les classes. Voyez plutôt :

  • 70 millions d’enseignants et d’étudiants utilisent G Suite pour l’éducation de manière quotidienne.
  • 20 millions de Chromebooks sont utilisés dans les classes dans le monde entier.
  • 7 des 8 universités privées les plus cotées et les plus prestigieuses des USA ont adopté G Suite pour l’éducation.

Ces chiffres sont d’autant plus impressionnants si on prend en compte le fait que ces services sont sur le marché depuis à peine 10 ans.

L’organisme EdWeek.org a publié un rapport comparant l’impact de Google, Microsoft, Apple et Amazon sur le marché éducatif. Plus de 1000 enseignants et leaders éducatifs se sont vus poser la question suivante :

« Imaginez que vous devez engager l’une des compagnies suivantes pour améliorer le succès des étudiants dans votre région. Laquelle engageriez-vous ?

Google a dominé les réponses : plus de 50% des personnes interrogées engageraient Google et la facilité d’utilisation a été la raison principale de ce choix.

Le rôle des Chromebooks

Evidemment, les Chromebooks jouent un rôle significatif dans le choix des personnes interrogées. La combinaison d’un hardware simple et d’applications sur lesquelles on peut compter est idéale pour les classes.

D’ailleurs, les Chromebooks sont les outils préférés de la majorité des écoles aux USA. Et là encore, c’est la facilité d’utilisation et le prix qui sont les raisons principales de ce choix.

Faire encore mieux ?

EdWeek rapporte que 90% des districts scolaires envisagent d’acquérir encore plus de Chromebooks dans les 2 prochaines années. Un chiffre qui joue en défaveur de Microsoft et d’Apple, qui voient leurs chiffres baisser de 20% dans cette même analyse.

Domination de Google

Google est assis sur une mine d’or en ce qui concerne le marché scolaire. Investir dans ce domaine s’est révélé une stratégie couronnée de succès pour Apple et Microsoft, mais ces 2 compagnies doivent maintenant « ramer » pour rattraper Google.

Avec plus de 50% du marché, est-ce que Google peut faire mieux dans les 2 prochaines années jusqu’à atteindre 60% ou 75% ? L’avenir nous le dira !

À propos de l'auteur

Caro

Blogueuse geek et Food addict.

Laisser un commentaire